Comment manipuler les gens : 13 techniques de manipulation mentale

Aujourd’hui nous allons parler de comment manipuler les gens ? Comment manipuler un homme ? Comment manipuler une femme ? Bref, de comment manipuler une personne, comment influencer quelqu’un. Comment manipuler quelqu’un mentalement ? Comment manipuler quelqu’un pour obtenir quelque chose ? Que faire pour manipuler quelqu’un en amour ou dans le monde du travail ? Tout sur la suggestion…

manipuler les gens

Vous êtes nombreux à vouloir apprendre à manipuler et à me demander des techniques de manipulation mentale. Cependant, sachez que c’est assez délicat pour moi de vous répondre tant il y a de nombreux tabous sur cette question (parce que les gens ont la peur compréhensible de se faire manipuler, ils ne veulent pas que j’enseigne la manipulation). Néanmoins, nous allons parler ici de l’art de la manipulation, de l’art de manipuler.

En effet, je ne pense pas que la manipulation des gens doive rester un sujet tabou. Il faut prendre conscience de plusieurs choses. Tout d’abord, je ne vais pas vous expliquer ici comment contrôler les gens : le contrôle mental pur et dur n’existe pas. Ensuite, que nous sommes manipulés quotidiennement à la télé, par la publicité, par les hommes politiques, etc.  Alors, savoir manipuler les gens vous permettra de comprendre comment ne plus l’être. Enfin, chaque technique de manipulation mentale, chaque technique de mentaliste, chaque technique de mentalisme, chaque technique d’influence vous  aidera à optimiser vos chances d’obtenir ce que vous voulez dans la vie. Sans jamais forcer les gens, juste en mettant toutes les chances de votre côté.

Ci-dessous : 13 techniques efficaces pour manipuler les gens. Bien évidemment, je vous les donne pour que vous les compreniez et ne vous fassiez plus manipuler ! 😉

 

Comment manipuler les gens #1 : Se faire rendre un service

Lorsqu’on lui offre quelque chose, l’être humain se sent redevable et essaye généralement, le plus rapidement possible, de rendre un service en retour pour se sentir soulagé, et ainsi se délester de ce sentiment d’obligation qu’il ressent. C’est notamment pour ça que beaucoup de marques donnent des échantillons gratuits de leurs produits !

Consciemment ou non, dans l’esprit humain, le fait de contracter une dette engendre le fait de devoir la régler. C’est une règle qui est le ciment du lien social, même dans des sociétés humaines primitives. Or, la violation de la règle de réciprocité est mal perçue, ce qui fait son succès. C’est pourquoi, le fait de vous faire rendre un service tisse un lien de confiance avec la personne et la rend plus facilement manipulable par la suite .Néanmoins, attention, il existe des gens que cela met mal à l’aise, voire met en colère, de devoir quelque chose à quelqu’un.

Autre aspect de la règle de la réciprocité : il existe un autre principe, celui de la concession réciproque. Lorsqu’un individu formule une requête que l’on refuse dans un premier temps, et qu’il reformule sa requête, il fait donc une concession et on a donc tendance à répondre avec une concession réciproque.

Pour manipuler quelqu’un, demandez quelque chose plutôt que donner quelque chose. Par exemple, demandez un petit service plutôt que d’en rendre un. Ou alors, demandez quelque chose que vous ne voulez pas vraiment puis reformulez votre requête en faisant semblant de faire une concession…

 

Comment manipuler les gens #2 : Utiliser le prénom de la personne

Il est très important pour le cerveau humain de pouvoir nommer les actions, les choses et les gens. Un prénom sur un visage et hop, ce n’est plus l’inconnu. Ce n’est plus « la masse ». Un prénom, tout comme un mot, permet de rendre les choses concrètes.

Par ailleurs, le prénom est souvent le premier mot connu et retenu par le bébé. Cela crée donc une connexion particulière entre le prénom du bébé et lui-même. Une sorte d’ancrage. Du coup, les gens qui utilisent le prénom pour s’adresser à quelqu’un (même s’ils le connaissent à peine) paraissent tout de suite plus sympathiques et familiers. Deux critères qui favorisent la manipulation.

Avez-vous déjà entendu quelqu’un prononcer votre prénom sans s’adresser à vous ? Pourtant vous vous êtes sûrement retourné ou au moins senti concerné à ce moment-là. C’était plus fort que vous! Voilà la preuve qu’il existe un ancrage émotionnel fort entre votre prénom et vous. Du coup, la prochaine fois qu’un inconnu demandera votre prénom et l’utilisera pour formuler ses requêtes, vous saurez qu’il essaie de vous manipuler ! 😉

 

Comment manipuler les gens #3 : Vous êtes libre de

Vous êtes libres de vous inscrire à ma newsletter pour recevoir gratuitement mon ebook d’initiation à la lecture du langage corporel.

L’être humain aime se sentir libre de ses choix. Paradoxalement, qu’on lui dise explicitement « qu’il est libre de », le conduit à accepter plus facilement une requête, car il est convaincu que ce choix est bien le sien. Quand les gens ont l’impression que l’idée vient d’eux, c’est très facile de leur faire faire ce que l’on veut.

Ce qui est pratique avec cette technique de manipulation, c’est qu’elle peut facilement se conjuguer avec une autre… renforçant ainsi l’impact des deux ! 😉

 

Comment manipuler les gens #4 : Même un rien m’aiderait

Le fait est que les gens ont peur de refuser les petites contributions, peut-être par peur de passer pour des radins.

Quoi qu’il en soit, demander de l’argent ou un service et dire « même un peu c’est mieux que rien » ou « même un rien m’aiderait », optimise les chances de recevoir effectivement de l’aide.

Sauf que le truc c’est que le principe de cohérence peut vite prendre le relai. Par exemple, si vous demandez de l’argent et dites « même 10 centimes c’est mieux que rien », la personne a de fortes chances de sortir son porte-monnaie. Puis, une fois qu’elle l’aura à la main, elle peut être tentée de donner plus, comme 1€. Sauf que si vous lui aviez demandé 1€ directement, vous n’auriez sans doute rien obtenu.

 

Comment manipuler les gens #5 : La flatterie

Contrairement aux idées reçues, la flatterie est une technique de manipulation qui fonctionne. Cependant, il faut que vous pensiez un minimum ce que vous dites.

Si vous respectez cette condition, alors, même si la personne sait que vous êtes en train de la flatter, elle y sera sensible. Cependant, attention, cette technique ne fonctionne pas si la personne que vous tentez de manipuler ne vous pense pas sincère un minimum.

La flatterie est une technique de manipulation qui appartient à la famille des démonstrations d’amour. On crée un pseudo-esprit de famille et d’appartenance par l’embrassade, les démonstrations affectives, l’attendrissement et la flatterie. Et c’est très efficace car l’individu se sent tout de suite pris dans une nouvelle famille, accueillante, etc.

 

Comment manipuler les gens #6 : Donner une raison

Notre cerveau est câblé pour accepter davantage une requête quand celle-ci est accompagnée d’une raison.

Même si c’est une raison de merde « Est-ce que je peux passer avant vous dans la file d’attente parce que je dois aller faire des photocopies après ? »

Sachez que pour manipuler les gens, vous pouvez tout à fait choisir de donner une justification. Même si votre argumentation est foireuse, la personne sera tentée de vous dire « oui ». Davantage, en tout cas, que si vous ne vous donnez pas la peine de d’argumenter.

Je sais que ça ressemble à du foutage de gueule, mais pourtant, cela fonctionne…

 

Comment manipuler les gens #7 : Le pied dans la porte

Le pied dans la porte est une technique de manipulation très connue.

En fait, demander une petite faveur à quelqu’un est une bonne façon de mettre en place une « dynamique » de persuasion. Ensuite, vous lui présentez votre « vraie » requête.

Cette technique est dans la suite logique de celle qui consistait à se faire rendre un petit service. Sauf qu’ici, au lieu de jouer sur la réciprocité, on joue sur l’engagement et la cohérence.

La personne vous a répondu oui à votre première requête, ou bien vous a rendu un petit service, vous pouvez en demander quelque chose de plus important. La personne a davantage de chances de dire oui parce qu’elle veut justifier le fait qu’elle vous a déjà aidé et parce que vous avez bâti une pseudo relation de confiance.

 

Comment manipuler les gens #8 : La porte au nez

L’astuce repose sur la puissance de la culpabilité humaine. C’est l’inverse du pied dans la porte. Ici, vous allez demander quelque chose d’énorme ou de ridicule afin d’obtenir un non.

Lorsque la réponse NON vous arrive enfin, vous présentez une deuxième requête qui est plus raisonnable (mais qui est la vraie depuis le départ bien sûr).

Au fait, si par miracle la personne accède à votre première « énorme » requête, alors tant mieux ! Mais le plus souvent, elle acceptera plutôt la seconde.

 

Comment manipuler les gens #9 : La crainte puis le soulagement

Lorsque vous signalez un danger clair et urgent pour la personne, cela fait plus que simplement attirer son attention.

Mais pour utiliser efficacement cette technique, il faut créer cet état d’urgence par la peur. Puis derrière, vous devez offrir immédiatement le soulagement à cette peur.

La crainte puis le soulagement ainsi que la création d’un sentiment d’urgence sont deux techniques de manipulation diaboliquement efficaces.

Cependant, il va sans dire que cette technique est très moyennement éthique… c’est d’ailleurs comme ça que beaucoup de politiciens ont fait passer des réformes que le peuple n’aurait jamais acceptées autrement !

 

Comment manipuler les gens #10 : Le foulard rouge

La technique du foulard rouge consiste à faire semblant de refuser quelque chose à contrecœur pour avoir plus de chances d’obtenir une contrepartie (ce que l’on voulait en fait depuis le début).

Exemple pour mieux comprendre : un divorce où on insisterait pour avoir le chien puis au dernier moment on ferait mine d’y renoncer à contrecœur en compensation d’une autre chose comme un bibelot (que l’on voulait en fait depuis le début). L’autre partie nous le laissera en pensant avoir gagné.

manipulation mentale

 

Comment manipuler les gens #11 : Classer émotionnellement la personne

Un quêteur de la Croix Rouge dirait : « votre pharmacie est bien rangée, on voit que vous aimez prendre soin des gens ». Puis, il demanderait un don pour soigner les personnes pauvres.

Une variante de cette technique, c’est l’étiquetage. L’étiquetage (exemple : « tu es courageux ») permet, d’après des études en environnement scolaire, aux élèves de tisser un lien entre leurs actes et ce qu’ils sont.

Les études montrent qu’il est intéressant de créer ce lien quand l’acte va dans le sens de ce que l’on attend d’eux. Ils intériorisent alors l’idée que c’est dans leur nature d’être courageux. Ils sont donc plus enclins à réaliser des actes qui impliquent leur courage.

 

Comment manipuler les gens #12 : La culpabilisation

La culpabilisation est une technique qui peut servir à manipuler quelqu’un. Mais il faut savoir que, selon sur qui on tombe, cela peut aussi l’énerver et avoir l’effet contraire.

Faire culpabiliser quelqu’un c’est lui dire « je pensais que je pouvais compter sur toi », et ce genre de choses.

 

Comment manipuler les gens #13 : Le défi

Défier est également une technique de manipulation qui peut se révéler efficace.

Dire quelque chose du genre « je vois que tu n’as pas le courage de… », « je constate que tu n’es pas assez ouvert d’esprit pour… », « tu as sans doute trop peur… »

Cependant, tout comme la culpabilisation, cette technique peut avoir l’effet inverse, énerver la personne et la braquer.

A lire pour apprendre d’autres techniques de manipulation : Mentalisme et séduction : 5 trucs de mentaliste pour séduire

 

Voilà, j’espère que ces 13 techniques de manipulation vous auront aidé à comprendre comment manipuler les gens et, surtout, comment ne plus vous faire manipuler.

Sachez que j’en présente 37 ainsi que les 6 grands principes sous-jacents à chaque manipulation dans mon ebook : Communication, séduction et manipulation.

Je vous conseille aussi l’excellent Influence & Manipulation de Robert Cialdini.

Fab, votre mentaliste

Laisser un commentaire